LOGISTIQUE URBAINE : VERS LA FIN DU CHACUN POUR SOI

LOGISTIQUE URBAINE : VERS LA FIN DU CHACUN POUR SOI

Avec l’explosion de l’e-commerce , la montée de l’exigence consumériste d’immédiateté, le vieillissement des infrastructures logistiques et l’inadaptation des flottes motorisées actuelles, la logistique urbaine est condamnée à se repenser complètement. Car d’ici cinq ans le nombre de colis à distribuer en centre ville aura doublé. Selon les conclusions des récentes assises de la mobilité, la survie des villes passe désormais par la mutualisation : la combinaison de plusieurs types de livraison et de parcours de marchandises dont les points d’enlèvement et de distribution varient en fonction de la disponibilité d’un produit, de l’emplacement géographique du consommateur final, et du délai de livraison souhaité. Finis les opérateurs monopolistiques et omnipotents. Chacun désormais devra se faire sa place et collaborer avec les autres, petits ou grands en fonction d’un objectif commun : la livraison douce, efficace et respectueuse de l’environnement urbain tout comme de la collectivité.

Plus d’infos?