MIEUX MANGER, AU CŒUR DU DÉFI LOGISTIQUE

MIEUX MANGER, AU CŒUR DU DÉFI LOGISTIQUE

alex-abossein-363950-960x540

Les startups de l’agroalimentaire sont de plus en plus confrontées à un double défi : répondre aux exigences toujours plus précises des consommateurs en matière de qualité, de transparence et de traçabilité, tout en satisfaisant leurs attentes en matière de praticité et de coûts maîtrisés.

Dans la FoodTech aussi, le client est roi. Après des années de mondialisation effrénée durant lesquelles les fast-food ont cristallisé les envies des consommateurs, ces derniers développent désormais de toutes autres exigences, fondées sur le bien-être et la transparence. “Nous avons identifié quatre attentes cruciales pour les consommateurs, précise Thierry Clastres, président de Cultures Locales, une plateforme de vente de produits alimentaires en phase de lancement. D’abord le goût, c’est-à-dire la qualité du produit, sa fraîcheur; ensuite, la confiance, qui implique de pouvoir tracer le produit, que le consommateur puisse savoir qui l’a produit; puis le respect de l’environnement, c’est-à-dire que le produit provienne si possible de l’agriculture locale pour qu’il n’ait pas fait des milliers de kilomètres en avion ou en bateau; et enfin, le côté pratique, avec une livraison simple et efficace.” Selon une enquête du Credoc réalisée en 2015, 21% des Français privilégient en effet le fait que le produit soit fabriqué à proximité du lieu d’achat lors de leurs achats alimentaires, contre seulement 14% en 2009. Et 61% se disent prêts à payer plus cher pour des produits locaux, d’après une étude Opinion Way publiée en 2016.

Plus d’infos